Revolutionary Socialists' logo

The international version of RevSoc.me

Français

A bas la domination de l’armée! A bas Al­Sissi, le chef de la contre­révolution!

Tweet about this on Twitter0Share on Facebook0Email this to someone

Déclaration des Socialistes Révolutionnaires

L’évacuation  sanglante  des  sit-in  des  places  Nahda  et  Raba’a  al­Adawiyya  ne peut être  considérée  que  comme  un  massacre  préparé  à  l’avance  qui  ne  vise  pas  seulement  à liquider  les  Frères  musulmans,  mais  qui  fait  partie  d’un  plan  visant  à  liquider  la  révolution égyptienne et à rétablir le régime de Moubarak et son Etat militaro­policier.

Les  Socialistes  révolutionnaires  n’ont  jamais  défendu  le  régime  de  Morsi  et  des  Frères musulmans.  Nous  étions  toujours  dans  les  premiers  rangs  de  l’opposition  à  leur  régime criminel  qui  a  trahi  les  objectifs  de  la révolution égyptienne et qui a même  protégé les piliers de  l’Etat  de  Moubarak,  ses  appareils  de  sécurité,  son  institution  militaire  et  ses  hommes d’affaires corrompus. Nous avons fortement participé à la vague révolutionnaire du 30 juin.

Nous  n’avons  pas  défendu un seul  jour les  sit-in des Frères musulmans et leurs tentatives  de rétablir Morsi au pouvoir. Mais  nous  devons  mettre  les  événements  d’aujourd’hui  dans  leur  contexte  ;  un  contexte  de dispersion  des  grèves  ouvrières  par  l’armée  et  de  désignation  de  nouveaux  gouverneurs  de provinces,  dont  la  majorité  sont  des  foulouls  (résidus  de  l’ancien  régime) et des généraux  de l’armée  et  de  la  police.  Mais  aussi  un contexte des  politiques du gouvernement des hommes d’Al­Sissi,  qui  travaillent  selon  une  feuille  de  route  clairement  hostile  aux  objectifs  et  aux revendications  de  la  révolution  égyptienne,  en  termes  de  liberté,  de  dignité  et  de  justice sociale.

 

C’est  le  contexte  des  massacres  abominables  commis  par  l’armée  et  la  police  :  un  acte sanguinaire  sur  la  voie  de  la  liquidation  de  la  révolution  égyptienne et la création d’un climat de  terreur  qui  tend  à  briser  la  volonté  révolutionnaire  de  tous  ceux  qui  revendiquent  leurs droits en Egypte, qu’ils soient travailleurs/­euses, paupérisé(e)s, ou jeunes révolutionnaires.

D’autre part,  la  réaction  des  Frères  musulmans  et  des  salafistes d’attaquer les chrétiens et leurs églises est un crime sectaire qui  ne sert que les forces de la contre­révolution et une tentative  abjecte de déclencher une guerre civile  dans  laquelle les chrétiens égyptiens  seront les  victimes  de  la  réaction  des  Frères  musulmans  et  de  la  complicité  de  l’Etat  de  Moubarak et d’Al­Sissi qui n’a jamais protégé les Coptes et leurs églises.

Nous  nous  opposons  fermement  aux  massacres  d’Al­Sissi  et  à  sa  tentative  ignoble d’étouffer  la  révolution égyptienne dont les massacres d’aujourd’hui  ne  sont  que les  premiers pas  du  plan  de  la  contre­révolution.  Nous  nous  opposons  de  la  même  fermeté  à  toutes  les agressions  contre  les  chrétiens  d’Égypte  et  à  la  campagne  sectaire  qui  ne  sert  que  les intérêts d’Al­Sissi et son projet sanguinaire.

Beaucoup  parmi  ceux  qui  se  décrivent  comme  «  libéraux  »  et  «  de  gauche  »  ont  trahi  la révolution  égyptienne,  à  commencer  par  ceux  qui  ont  participé  au  gouvernement d’Al­Sissi. Ils  ont  vendu  le  sang  des  martyrs  pour  servir  les  bottes  de  l’armée  et  la  contre­révolution.Ces gens-là ont les mains entachées de sang.

Quant  à  nous  les  Socialistes  révolutionnaires,  nous  ne  dévierons  jamais  de  la  voie  de  la révolution  égyptienne  et  nous  ne  ferons  aucun  compromis  sur  les  droits  des  martyrs  de  la révolution  et  leur  sang  ;  ceux  qui  sont  tombés  en  résistant  à  Moubarak,  et  ceux  qui  sont tombés  en  résistant  au  Conseil  militaire,  et  ceux  qui  sont  tombés  en  résistant  au  régime  de Morsi, et ceux qui tombent maintenait en affrontant Al­Sissi et ses chiens.

A bas la domination de l’armée ! Non au retour des foulous! Non au retour des Frères musulmans! Tout le pouvoir et toute la richesse au peuple!

14 aout, 2013

 

Tweet about this on Twitter0Share on Facebook0Email this to someone